La caméra cachée des animaux de montagne

Programme Wild Mont-Blanc
Depuis cet été, vous avez gardé le souvenir de votre rencontre avec ce chamois à la patte blanche, sur l’un de vos chemins de randonnée. Son regard affolé, sa course pour se mettre loin de votre portée, vous avaient un peu contrariés, vous auriez aimé l’observer sans le déranger. Alors ce soir, loin des montagnes mais près de votre ordinateur, vous faites défiler les photos capturées sans effrayer la faune locale. Blaireau, cerf, moutons, renard… Allez ! Dans quelques images, vous allez retrouver ce chamois, c’est sûr et certain !

Le suivi de l’activité des animaux est difficile à réaliser en terrain de montagne souvent inaccessible. Les pièges photographiques sont donc un outil idéal permettant un suivi permanent de l’activité des animaux selon un protocole répétable. Grâce à ce réseau d’une cinquantaine de pièges photographiques implantée depuis 2018 entre 1300 m et 2700 m sur différents versants du Mont-Blanc, le CREA Mont-Blanc et ses partenaires analysent les variations saisonnières de l’utilisation des différents milieux pour chacune des espèces contactées.

Les questions scientifiques sont

  • Comment les espèces alpines s’adaptent-elles aux évolutions de leur environnement ? La fréquentation et l’utilisation des différents milieux évoluent-elles ? Si oui pour quelles espèces et en quelle saison ? Cela a-t-il un effet sur la végétation ?
  • L’abondance des espèces changent-elles sur le long terme ? Quelles sont les espèces qui gagnent ou qui perdent face au changement climatique ?
  • Quel est l’impact de la réduction de la durée de l’enneigement notamment sur les espèces qui changent de couleur entre l’été et l‘hiver (lièvre variable, hermine, lagopède alpin) ? Ces espèces adaptent-elles leur stratégie de camouflage par une évolution de leur date de mue ou par des stratégies comportementales ?

Avec le projet Wild Mont-Blanc, vous observerez les espèces emblématiques des milieux alpins (chamois, bouquetin, marmotte, lièvre variable, cerf élaphe, chevreuil, lagopède alpin, tétras lyre, etc.) tout au long de l’année et dans toutes les conditions climatiques, et ceci jusqu’en haute montagne. L’identification des espèces par observation des photos contribue également à l’amélioration d’un modèle d’identification automatisée. La science participative et l’intelligence artificielle s’associent dans ce programme Wild Mont-Blanc pour produire des données naturalistes fiables, permettant ensuite de répondre à des questions scientifiques variées.

Programme bien adapté pour

Pour tous, Dès la primaire

Territoire

Massif du Mont-Blanc, Ailleurs

Saison d'observation

Toute l'année

Temps de mise en œuvre

Environ 1 minute par photo

Difficulté naturaliste

  • Vous êtes naturaliste
  • Vous êtes novice

Implication

Peu engageant
Chaque observation, même ponctuelle, compte

Espèces concernées

Grands mammifères
Oiseaux

Accès au terrain d'étude

Depuis votre canapé

Matériel

ordinateur ou tablette

Étapes d'observation

Afficher toutes les étapes

1 Découvrez

Rendez-vous sur la page Zooniverse du projet Wild Mont-Blanc pour vous créer un compte utilisateur. Cliquez sur Classifier, un tutoriel (FR/EN) apparaîtra et vous expliquera la démarche à suivre. 

2 Classifiez

Lancez-vous ensuite dans l’identification de vos premières photos ! Si vous avez un doute, il est possible de soumettre la photo sur le forum pour recueillir l'avis des autres participants.

Les identifications effectuées seront analysées par traitements statistiques et certaines photos sans consensus seront expertisées directement par les chercheurs.

Boîte à outils